Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 20:53

 

Henri-Le-Goff---Loctudy--les-barques---60-x-60-cm---2009.jpg

 

Loctudy, les barques - Huile sur toile - 60 x 60 cm - 2009

 

 

Loctudy, c’est une commune de bord de mer au nom chantant, située dans le sud Finistère, en pays bigouden. Elle située sur la côte finistérienne, entre  la pointe de Penmarc’h à l’est et Bénodet à l’ouest. En remontant la rive droite de la rivière de Pont L’abbé, vers l’intérieur des terres, on arrive à la commune du même nom, « capitale »  du pays bigouden.

C’est une commune assez importante de plus de quatre mille habitants en basse saison, sa population gonflant largement en saison touristique !

Tournée vers le tourisme balnéaire et les activités nautiques, la commune abrite en effet de belles plages et un port de plaisance d’une capacité d’accueil d’environ 700 places.

 

En sortant de Loctudy, le plaisancier qui met cap à l’ouest et double la pointe de Penmarch’ puis la pointe de la Torche, s’engage le long de la baie d’Audierne. Un cordon de sable et de galets qui s’étire presque jusqu’à Audierne, dernier port avant le raz de Sein, ce passage parfois tourmenté situé entre la pointe du Raz et l’Ile de Sein. De l’autre côté, un cabotage vers l’est l’amènera rapidement vers des côtes plus abritées à la végétation abondante : port de Sainte-Marine, Bénodet, Mousterlin, Fouesnant, Beig Meil, Concarneau, Tregunc…

Par temps calme, un détour vers l’archipel des Glénans, et c’est le dépaysement assuré  pour les plaisanciers, promeneurs ou amateurs de plongée !

 

Loctudy héberge aussi dans son port abrité des vents dominants d'ouest, sa flotte de pêche (26 chalutiers hauturiers, 10 chalutiers côtiers et de 23 canots d’après les informations du site de la municipalité de Loctudy !).

Les amateurs de fruits de mer connaitront d’ailleurs peut-être la langoustine pêchée par la flottille de Loctudy et baptisée « La demoiselle de Loctudy ».

 

Les promeneurs et touristes apprécieront à Loctudy :

 

  • L’embouchure de la rivière de Pont L’abbé, le port de pêche avec la vue sur la commune de L’Ile Tudy, qui lui fait face sur la rive gauche ;
  • Entre les deux rives, sous son apparat de damier noir et blanc, le phare de la Perdrix, qui signale aux marins les hauts fonds formés par les roches des Perdrix ;
  • Des châteaux, manoirs ou belles demeures, dont certains sont visibles depuis l'estuaire ou les rives de la rivière de Pont l'Abbé :
    • Le manoir de Kerazan. Propritété d’une fondation de l’institut de France, il se visite et accueille des manifestations culturelles ou touristiques (foire aux antiquaires…). C’est un témoigne des savoir-faire des architectes et bâtisseurs  bretons des 16ème et 18èmesiècles.
    • Le domaine du Dourdy : ancienne école des mousses et école de maistrance de 1945 à 1960 et aujourd’hui village vacances !
    • Le manoir de Kervéréguen, qui a été le siège des Penfentenyo, un nom célèbre chez les officiers de marine...

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 20:44

 

tableaux 2010 022

 

 Penmarc'h, Ganivelles - Huile sur toile - 46 x 33 cm - 2010 

 

N’est-elle pas bien jolie, cette petite plage de Kerity ? La plage de Kerity est située au lieu dit du même nom, à Saint-Guénolé - Penmarc’h, cette commune formée deux bourgs distincts située à l’extrémité sud-ouest du Pays Bigouden, là où s’achève, la baie d’Audierne.

 

L’endroit est connu pour deux pointes célèbres : la première, en descendant, la baie d’Audierne, est la pointe de La Torche, spot apprécié de la communauté du surf et des sports de glisse. On y pratique en effet non seulement le surf, mais aussi le windsurf, le kitesurf, le char à voile…

 

La deuxième pointe célèbre, qui achève de « casser » l’arc de cercle formée par la baie d’Audierne, est la pointe de Penmarc’h, connue cette fois pour ses sentinelles de granit : le sémaphore, la vieille tour, le vieux phare de Penmarc’h, la chapelle Saint-Pierre et l’imposant phare d’Eckmühl qui domine le relief et la baie de ses 60 mètres de hauteur.  

 

Il est vrai qu’ainsi situé et aussi fièrement dressé, l’ouvrage sécurise efficacement les côtes avoisinantes, qui comptent parmi le plus dangereuses de France en raison de leurs nombreux hauts fonds et récifs.

 

Inscrit aux Monuments historiques depuis mai 2011, le phare d’Eckmühl est devenu l’un des monuments les plus visités du Finistère ! Chaque année en effet, ce sont plus de 60 000 visiteurs qui aiment s’enivrer un premier temps à monter les quelques 272 marches  de son escalier en colimaçon, aux murs sont recouverts d’opaline, puis un second temps  à son sommet, sous l'effet conjugué du vent et du panorama exceptionnel !

 

De la pointe de Penmarch, par la côte, Kerity n’est pas bien loin. A mille cinq cent mètres tout au plus, en poursuivant  est-sud-est. En longeant la rue Runavalen, puis la rue de la corniche, le promeneur arrive au quai du Général de Gaulle, qui fait face au petit port de Kérity. Quelques mètres encore c’est la belle plage de Kerity qui se profile aux yeux du promeneur !

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 20:30

Henri-Le-Goff---Lesconil--barques-a-Ster-Nibilic---35-x-27.jpg

 

  Lesconil, barques à Steir Nibilic - Huile sur toile - 35 x 27 cm - 2011

 

Ce tableau à l’huile sur toile représente des voiliers qui trouvent abri dans l’anse de « Steir Nibilic », dans la commune de Plobannalec-Lesconil, située en Pays Bigouden, à quelques kilomètres au sud de Pont L’abbé, entre Loctudy et la pointe de Penmarc’h.

 

Cette commune touristique est constituée des deux bourgs de Plobannalec d’une part, située à l'intérieur des terres, et du bourg de Lesconil, installé sur la rive droite du ster, cette ria qui remonte du port de Lesconil, installé à son embouchure presque jusqu’au bourg de Plobannalec.

 

«  Steir Nibilic  » désigne la petite anse de la rive droite du steir et qui abrita jadis le port historique de Lesconil. En cheminant des bords de l’anse de Ster Nibilic vers l’embouchure du steir, on arrive au port de Lesconil, qui abrite aujourd’hui la flotte de pêche et des mouillages dédiés à la plaisance.

 

Commune aujourd’hui propice au tourisme, Lesconil est aussi connue pour son patrimoine religieux, ses amas rocheux, le Karreg Kreiz (rocher du milieu) notamment, la crique de Porz ar Feunteun et son lavoir insolite qui fait face à la mer, et sa belle plage des sables blancs qui fait face à la jolie baie de Lesconil.

 

Chaque été à Lesconil, deux manifestations culturelles majeures s’ajoutent aux aux fest noz et animations diverses destinées à promouvoir le patrimoine maritime, culturel et culinaire de la région : ainsi, la fête de la langoustine, qui se tient le deuxième samedi du mois d’août, réunit plusieurs milliers de visiteurs qui peuvent visiter des bateaux de pêche, goûter aux joies de la gastronomie de la mer, et même faire des promenades en mer.

La fête des vieux métiers, qui se déroule en juillet au manoir de Kerhoas, est un hommage à nos métiers, savoir-faire, machines et outillages anciens. Sujet de travail passionnant pour un artiste peintre, et qu’avait admirablement traité en son temps, par de multitudes de dessins, croquis, esquisses et peintures, un grand maître breton des arts et de la peinture : l’artiste peintre et peintre officiel de la Marine Mathurin Méheut !

 

Presque fermé aux entrées maritimes depuis la construction du pont digue destiné à faciliter notamment le passage d’une rive à l’autre dans le bourg de Lesconil, le steir a été victime d’envasement. Il a été très récemment réhabilité après force travaux, au début de l’été 2013.

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 19:44

 

Henri-Le-Goff---Ile-de-Noirmoutier--les-dunes-des-Eloux---L.jpg

 

Ile de Noirmoutier, les dunes des Eloux, L'Epine - Huile sur toile - 46 x 33 cm - 2010

 

L’île de Noirmoutier est une très belle île française de la côte atlantique. D’une longueur de 18 km et d’une superficie de près de 50 km2, elle est située à moins d’une centaine de kilomètres au sud-sud ouest de Nantes.

 

L’île, rattachée au département de la Vendée, est très commode d’accès, notamment depuis le début des années soixante-dix, période à laquelle elle a été reliée au continent par un pont. Auparavant, l’accès par la route, par le fameux passage du Goix, ne se faisait qu’au gré des marées !

 

Elle compte quatre communes principales qui sont Barbâtre, La Guérinière, L’Epine, Noirmoutier en L’île, ainsi que plusieurs lieux dits ou hameaux aux noms qui fleurent bon la nature et l’évasion : La Fosse, La Frandière, Les Onchères, Bois Gaudin, La Billardière, La Maison Rouge autour de Barbâtre ; Le Mathois, Le Bot, Le Fier, La Rainerie, La Loire autour de La Guérinière ; Les Eloux, La Mougendrie, La Croix Rouge, La Martinière, Saint-Jean, La Cosse, Le Bois Garnier, Belle Goule, La Bosse, Bressuire, Le Devin autour de L’Epine ; Le Cinq Chemins, La Houssinière, Les Pinaudières, La Messandrie, Le Pélave, La Petite Lande – près du Bois de la Chaize ! -, La Clère, Les Roussières, Les Dunes du Vieil, Le Grand Vieil, Le Petit Vieil, La Madeleine, La Blanche autour de Noirmoutier en L’Ile ; Luzay, Le Mûrier et La Linière autour du hameau de L’Herbaudière à la pointe de l’île !

 

Inutile de dire que le touriste tombe vite sous le charme de l’île de Noirmoutier : elle concentre en effet en son site de taille modeste de nombreux charmes, avec ses belles plages naturelles aux cabines de plages désuètes, ses dunes et ses anses discrètes, ses moulins en bord de mer, ses zones marécageuses et ses marais salants, ses paysages arborés aussi, avec notamment le bois de la Chaize…

 

Ces deux peintures à l’huile sur toile sont des souvenirs d’une escapade dans cette île magnifique :

 

Le tableau ci-dessus est une interprétation des couleurs et de la beauté des dunes des Eloux, sur la commune de L’Epine !

Le tableau ci-dessous, quant à lui, est un hommage à la beauté des moulins l’île de Noirmoutier, encore surnommée l’île aux cent moulins ! Les moulins de La Guérinière sont quatre sentinelles bienveillantes qui dominent le cordon dunaire et semblent attendre le vent issu de l’océan. Parmi d’autres jolis moulins de l’île, on pourra citer le moulin du Both, le moulin de la Bosse…

 

    Henri-Le-Goff---Ile-de-Noirmoutier--les-moulins-de-La-Guer.jpg

 

Ile de Noirmoutier, les moulins de La Guérinière - Huile sur toile - 100 x 40 cm - 2010

 

Noirmoutier, l'île aux 100 moulins !

Noirmoutier, l'île aux 100 moulins !

Partager cet article

Repost0

Derniers Articles En Cliquant Sur L'image De Pen Duick !

  • : Henri Le Goff - Artiste peintre - Peintre breton - Peintre de marines !
  • Henri Le Goff - Artiste peintre - Peintre breton - Peintre de marines !
  • : Galerie personnelle. Artiste peintre du Pays Bigouden et du milieu maritime, Henri Le Goff est un autodidacte. Expositions à divers salons, dont le Salon de la Marine à Paris, à côté des peintres officiels de la Marine. Siret : 427 802 103 00015
  • contact

Rechercher Dans La Galerie

Sites recommandés

Merci aux visiteurs de cette galerie de peintures marines !

Partager :