Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 13:59
Peinture marine des fêtes maritimes de Douarnenez 2012 - L'espace des pointus - Huile sur toile Henri Le Goff
Peinture marine des fêtes maritimes de Douarnenez 2012 - L'espace des pointus - Huile sur toile Henri Le Goff

Bonne année 2016 !

Une année qui sera marquée pour les amoureux de la mer en pointe Bretagne, par la célébration, du 19 au 24 juillet 2016, du 30ème anniversaire des fêtes maritimes de Douarnenez devenue depuis les "temps Fête". Oui, 30 ans déjà, à l'été 1986, que s'était tenue cette première édition déjà riche en couleurs et sensations marines.

Une année qui verra aussi, du 13 au 19 juillet, la nouvelle édition des fêtes maritimes de Brest 2016, encore connues sous l'appellation des "Tonnerres de Brest !".

Avec entre ces deux fêtes maritimes, la grande parade nautique au cours de laquelle les participants quittent Brest, pour rejoindre pour un bon nombre d'entre eux, le port de Douarnenez, offrant sur leur passage, dans le goulet de Brest ou sur les rives de la presqu'île de Crozon, un spectacle de toute beauté.

L'occasion donc, pour ceux que notre patrimoine maritime ne rend pas insensibles, de pouvoir en découvrir, redécouvrir ou même approfondir... toutes les richesses.

Et pour les plus chanceux, les plus organisés ou les mieux entourés, d'aller goûter sur l'eau le temps d'une promenade en mer en rade de Brest ou en baie de Douarnenez (la plus belle au monde, devant celle de Rio et de San Francisco bien sûr ! ;-)), aux joies de la navigation traditionnelle sur des navires, vieux gréements et voiliers classiques souvent exceptionnels.

Fruits de savoir faire exceptionnels de charpentiers de marine, les navires que vous pourrez y voir sont le plus souvent uniques. D'une beauté fine ou rude, chacun à leur manière est devenu un témoin "vivant" et précieux, de la belle histoire qui s'est construite depuis l'origine, sur tous les continents et océans du mondes, entre les hommes et la mer.

En illustration, un tableau en peinture à l'huile, de pointus, embarcations à voiles latines, qu'on aura pu apercevoir dans le port du Rosmeur à Douarnenez, lors des fêtes maritimes de Douarnenez 2012...

Alors à bientôt peut-être sur les quais de Brest ou de Douarnenez !?

​Et encore meilleurs vœux pour l'année 2016 !

Partager cet article

Repost0
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 10:37
"Bara Zur" et "Kas Dei" chalutiers du Guilvinec - Peinture marine Henri Le Goff - Huile sur toile - 65 x 46 cm
"Bara Zur" et "Kas Dei" chalutiers du Guilvinec - Peinture marine Henri Le Goff - Huile sur toile - 65 x 46 cm

En cette période de fêtes de fin d’année où les repas de fêtes en famille et entre amis se succèdent pour vous j’espère, n’oublions pas que des marins téméraires bravent le mauvais temps pour dénicher les fins poissons, coquillages et crustacés qui remplissent nos assiettes et ravissent nos papilles !

Je prends du coup appui sur cette peinture de « Bara Zur » et Kas Dei », deux chalutiers du Guilvinec, aux couleurs vives et gaies que l’on aime tant, pour vous souhaiter de joyeuses fêtes de fin d’année.

Pour la petite histoire, «Bara Zur» (« pain assuré » en Breton) est un chalutier de la société de pêche « Armement Bigouden » du Guilvinec.

Il fait partie de la lignée portant le patronyme « Bara », qui signifie « pain » en Breton et l’on comprendra pourquoi un tel nom pour un navire de pêche, lorsque l'on sait que le métier de marin pêcheur est sans doute l'un des plus durs et les plus risqués !

Les « Bara » sont des chalutiers conçus pour la pêche au large, et leur lignée compte au moins :

- Bara Brenn, « pain de son »

- Bara Lodenn, « pain partagé »

- Bara Gwiniz, « pain de froment »

- Bara Heiz, « pain d’orge »

- Bara Mann, « pain beurre »

- Bara Dous, « pain doux »

- Bara Bihan, « petit pain »

- Bara An Aod, « pain de la grève »

- Bara Ar Vro, « pain du pays »

- Bara An Ty, « pain de la maison »

- Bara Pemdez et Bara Pemdez II, « Pain quotidien »

- Bara Ar Vicher, « pain du métier »

- Bara Segal, « pain se seigle »

Bara Zur mesure 24 mètres de longueur et déplace 142 tonnes : des mensurations déjà honorables pour un navire de pêche… mais également bien modestes devant une mer formée !

Avec ses frères, Bara Zur porte la marque « Pêcheur responsable », établie par l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer « France Agri Mer », et qui leur attribue des pratiques respectueuses de la ressource, de l’environnement, des produits pêchés, ainsi que de la sécurité et des conditions de travail des équipages.

Pour ceux qui souhaitent se faire une idée de la vie à bord, vous pourrez trouver des vidéos et des reportages photo sur la page de l’Armement Bigouden, ou de très beaux clichés du photographe Raphaël Demaret "Marée à bord du chalutier Bara Zur".

"Bara Zur" chalutier de la lignée des "Bara" de la société "Armement Bigouden" du Guilvinec - Peinture Henri Le Goff - Huile sur toile - 65 x 46 cm (détail)

"Bara Zur" chalutier de la lignée des "Bara" de la société "Armement Bigouden" du Guilvinec - Peinture Henri Le Goff - Huile sur toile - 65 x 46 cm (détail)

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 21:35
Vue du petit port de Pors Poulhan en baie d'Audierne - Huile sur toile - Henri Le Goff
Vue du petit port de Pors Poulhan en baie d'Audierne - Huile sur toile - Henri Le Goff

A la frontière entre le Pays Bigouden et le Cap Sizun, entre les communes de Plozévet et de Plouhinec, Pors Poulhan est un petit port niché au creux d’une crique offrant une protection toute relative face aux tempêtes qui peuvent agiter l’océan à la mauvaise saison.

L’abri naturel très relatif offert par la crique rocheuse, a été complété par deux digues que l’on aperçoit sur cette peinture. Vous apercevrez aussi au loin, au-delà de la crique qui abrite les barques et canots à moteurs qui y sont mouillés, le cordon de galets et de sable qui forme la « colonne vertébrale » de la baie d’Audierne et se poursuit, plus au sud, jusqu’à la pointe de La Torche.

L’identité de Pors Poulhan est aussi marquée par son phare, que vous n’apercevrez pas sur cette vue - ce sera pour une prochaine fois - : une tour carrée, ramassée et massive, blanche et rouge et flanquée du nom de « Pors Poulhan ». Et aussi par cette statue de bigoudène un peu insolite sur cette côte sauvage. Elle marque en réalité la frontière entre le Pays Bigouden et le Cap Sizun, comme le mentionne explicitement l’inscription qu’elle surplombe « AMA ECHU BRO BIGOUDEN » et la signification française « ICI FINIT LE PAYS BIGOUDEN » !

Pour la petite histoire, cette statue est née des mains d’un artiste aux multiples talents, René Quillivic, qui fut originaire de Plouhinec. C’est à cet artiste, nommé dans le corps des peintres officiels de la Marine, à la fois sculpteur, graveur et céramiste, que l’on doit aussi un patrimoine très riche de monuments aux Morts (Plouhinec, Pont Croix, Ile de Sein, Pointe du Raz, Saint-Pol-de-Léon, Carhaix, Coray, Loudéac et aussi le cénotaphe monumental de la pointe Saint-Mathieu). NB : à ne pas confondre avec son fils également prénommé René (eh oui !), académicien des Beaux-Art, qui a également suivi une formidable carrière d’artiste…

Tableau marine du port de Pors Poulhan en pointe Finistère, à la frontière entre Cap Sizun et Pays Bigouden - Peintre à l'huile sur toile - Henri Le Goff

Tableau marine du port de Pors Poulhan en pointe Finistère, à la frontière entre Cap Sizun et Pays Bigouden - Peintre à l'huile sur toile - Henri Le Goff

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 17:43
Le Conquet, la plage de Portez - Peinture à l'huile sur toile Henri Le Goff
Le Conquet, la plage de Portez - Peinture à l'huile sur toile Henri Le Goff

Petit détour vers le Finistère Nord, dans la thématique des plages bretonnes, avec cette image en peinture à l’huile, de la plage de Portez dans la commune portuaire et balnéaire du Conquet, que j’ai déjà eu l’occasion de vous présenter dans un article précédent (non, ce n'est pas la peinture réalisée pour la démo de la revue "plaisirs de peindre").

Accessible en quelques minutes à pied depuis le centre de la commune du Conquet, à deux pas du port, la plage de Portez offre un cadre abrité et bien exposé, favorable aux parties de plage en famille. Les eaux y sont très souvent limpides et de cette jolie teinte qui a donné son nom à la mer d’Iroise.

Le tableau montre la vue qui s’offre aux promeneurs lorsqu’ils s’engagent sur le sentier qui monte à l’extrémité sud de la plage, vers la pointe Saint-Matthieu et, bien plus près :-), vers la pointe du renard où sont érigés l’antenne et les locaux de l’ancien centre radio-maritime du Conquet, appelé aussi Le Conquet radio, qui avait à sa construction en 1952, pour mission de conserver un contact radio, en moyenne fréquence, avec les navires croisant dans une vaste étendue allant des eaux du golfe de Gascogne à la mer d’Irlande. Le centre, fermé au début des années 2000, a été reconverti et abrite désormais notamment les services du Parc naturel marin d’Iroise.

A l’horizon, on devinera l’archipel de Molène, que les non initiés mais cinéphiles et amateurs de football ou de comédies, auront peut être découvert il y a quelques années « Les Seigneurs », le film d’Olivier Dahan, ayant réuni une jolie brochette d’acteurs célèbres : José Garcia, Jean-Pierre Marielle, Franck Dubosc, Gad Elmaleh, Omar Sy, Ramzy, Joey Starr… autour de la vraie vedette du film qui n’était autre, bien entendu, que l’île de Molène ;-) ! Et encore au delà, mais ici on ne la devine pas, l'île d'Ouessant.

Plus près en partie droite de la peinture, on apercevra aussi, derrière la « latérale bâbord » de couleur rouge, qui marque l'accès au port, l’extrémité de la pointe de Kermorvan appréciée des promeneurs le dimanche, avec son phare, tour ramassée et massive de section carrée.

Pour la petite histoire, le phare de Kermorvan qui est le phare à terre "le plus à l'ouest" de France… Ce qui vous rappellera que si vous vous aventurez au bout du bout du Finistère, ici au Conquet comme à la pointe du Raz un peu plus au sud, vous vivrez dans les deux cas, cette expérience d’arriver « au bout de la terre » et d’imaginer, au-delà des quelques îles qui forment les derniers remparts avant la haute mer, les périples maritimes qu'on vécu tant de marins et d’aventuriers sur la route de l'Amérique !

Le Conquet, la plage de Portez. La pointe de Kermorvan et son phare ; au loin les îles de Molène et d'Ouessant, l'océan Atlantique et puis ... La Statue de la Liberté ;-) !

Le Conquet, la plage de Portez. La pointe de Kermorvan et son phare ; au loin les îles de Molène et d'Ouessant, l'océan Atlantique et puis ... La Statue de la Liberté ;-) !

Partager cet article

Repost0

Derniers Articles En Cliquant Sur L'image De Pen Duick !

  • : Henri Le Goff - Artiste peintre - Peintre breton - Peintre de marines !
  • Henri Le Goff - Artiste peintre - Peintre breton - Peintre de marines !
  • : Galerie personnelle. Artiste peintre du Pays Bigouden et du milieu maritime, Henri Le Goff est un autodidacte. Expositions à divers salons, dont le Salon de la Marine à Paris, à côté des peintres officiels de la Marine. Siret : 427 802 103 00015
  • contact

Rechercher Dans La Galerie

Sites recommandés

Merci aux visiteurs de cette galerie de peintures marines !

Partager :